Friday, January 20, 2006

Cyfieithu o'r Ffrangeg i'r Gymraeg

Le problème de l’obésité est là, bien là. Les statistiques parlent et mettent en évidence trois phénomènes nouveaux.

D’abord, l’épidémie progresse plus vite depuis ces dix dernières années. Il y a aujourd’hui 300 millions d’obèses dans le monde alors qu’ils étaient seulement 200 millions en 1995. En France, sur 15 millions de personnes en surpoids on compte maintenant 5,4 millions d’obèses- contre 3,8 millions il y dix ans. Dans le même temps, le Français moyen a pris 2,6 centimètres de tour de taille.

Deuxièmement et contrairement aux idées reçues, l’obésité ne touche pas que les pays riches mais aussi les pays du tiers monde. Ce paradoxe ne s’explique pas par des différences de revenus mais par la modification des habitudes alimentaires.

Troisièmement, l’obésité touche des tranches d’âge jusqu’ici épargnées: les personnes âgées et surtout les enfants, qui deviennent ronds, grassouillets et gros, de plus en plus tôt.

C’est en fait le développement rapide et brutal de l’obésité infantile qui a déclenché l’alerte mondiale. Il est maintenant reconnu que près de deux tiers des enfants obèses le resteront à l’âge adulte et que leur espérance de vie sera réduite de treize ans. Comment continuer à ignorer le fait qu’il s’agit désormais de notre avenir à tous?

0 Comments:

Post a Comment

<< Home